Parsemain, 100 % Zidane

Le stade Parsemain de Fos sur Mer a enregistré mardi soir la plus forte affluence de son histoire. Plus de 12 300 spectateurs sont venus assister à la rencontre opposant « les copains de Zidane » au FC. Istres Ouest Provence. Un match de gala au profit du don du sang qui a offert l’occasion au public de revoir l’ancien numéro dix des Bleus sur le terrain… de la solidarité.

 

 « Zizou, Zizou, Zizou ! ». Une clameur s’élève de la tribune est de Parsemain, vite reprise par tout le stade. 12 300 personnes scandent comme un seul homme, le nom de l’ancien capitaine des Bleus. Un passement de jambes, une balle en profondeur finement dosée salués par une salve d’applaudissements.

 

Zinedine Zidane est là. A quelques mètres, il porte le numéro dix floqué sur un maillot blanc, des chaussures dorées…On distingue son visage, son regard bleu. Le ballon d’or 1998 a pris sa retraite en 2006. Depuis, les occasions de le voir sur un terrain sont rares. En 2007 et 2008, il avait rechaussé les crampons pour affronter « Les amis de Ronaldo » au profit du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

 
Mardi soir, c’est pour une autre cause que Zinedine Zidane a offert 90 minutes de pur bonheur à son public : le don du sang.

 

« Je suis ravi d’être ici, ravi de soutenir cette cause déclarée grande cause nationale 2009. Je suis heureux d’être aux côtés des personnes qui ont organisé cette manifestation et de tous ceux qui vont y assister. J’espère qu’ils se souviendront de cette soirée » a déclaré Zinedine Zidane quelques minutes avant d’entrer sur le terrain.

 

Et comment, qu’ils s’en souviendront ! « Je suis certainement pas le seul à n’avoir jamais vu jouer Zidane en vrai. Et c’est quand même mieux qu’à la télé », confie Richard un trentenaire fosséen venu en famille à Parsemain. Zidane est resté ce meneur de jeu élégant et efficace. Son pénalty est passé au-dessus de la transversale et son coup de tête a frôlé le poteau droit. Qu’importe. Il a su distiller de précieux ballons à « ses copains » et à ses proches. Le FC. Istres Ouest Provence remporte la rencontre trois buts à un, mais le vainqueur est ailleurs.

 

Cette soirée visait « à rapprocher le monde sportif et le monde médical » souligne Gérard Géron, vice-président d’Ouest Provence en charge des sports.

 

« Dans notre région, la situation est difficile. 90 % des personnes veulent donner, mais seulement 4 % passent à l’acte. Ce type de manifestation a pour objectif de conduire à faire passer à l’acte », explique le Dr Jacques Chiaroni, le président des Etablissements français du sang Alpes-Méditerranée.

 

Souhaitons que les inconditionnels de Zidane sauront franchir le cap et frapper à la porte du don du sang.

 

ouestprovence.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 0